RENFORCER SON IMMUNITÉ GRÂCE À LA NATUROPATHIE

Mis à jour : févr. 7



« Le microbe n'est rien. C'est le terrain qui est tout. »
Cette célèbre phrase du Dr Antoine BECHAMP pourrait résumer à elle seule la vision naturopathique de la maladie.

La notion de « terrain » est complexe, mais pour la simplifier, on peut dire que votre terrain, c’est l’état actuel de votre organisme, la façon dont il fonctionne, avec ses forces et ses faiblesses innées et acquises.


Cependant, dire comme BÉCHAMP que le microbe « n’est rien » est tout de même un peu exagéré. Car, de même que nous sommes tous uniques, avec un terrain différent, chaque microbe a aussi sa spécificité. Certains virus et bactéries sont d’une telle virulence que même une personne en parfaite santé avec un terrain extrêmement sain ne pourra y résister.


Néanmoins, plus votre terrain sera fort, plus votre hygiène de vie sera bonne, moins vous courrez le risque de tomber malade et mieux vous pourrez résister aux attaques microbiennes et virales.


Mais, quand le terrain est défaillant ou le virus trop virulent, nous avons besoin de béquilles pour soutenir notre organisme. Pour ce faire, les plantes et les huiles essentielles sont depuis toujours nos plus précieuses alliées.

Par ailleurs, aujourd’hui, les progrès de la science nous ont permis de rajouter une nouvelle corde à notre arc : la micronutrition, avec l’apport de nutriments spécifiques à l’immunité.


PRENDRE SOIN DE SON « TERRAIN »

On considère en naturopathie qu’une maladie ne peut s’installer que sur un terrain favorable, de la même manière qu’une plante ne peut pousser que grâce à un sol et un climat appropriés. Un terrain favorable à l’installation d’une maladie, c’est un terrain affaibli, carencé, encrassé, acide ou pollué.


Cette importance du terrain est mise en lumière avec la crise sanitaire actuelle. On sait bien que le surpoids et l’obésité, le diabète, l’insuffisance rénale ou cardiaque, l’hypertension artérielle comme les autres antécédents cardiovasculaires, le déficit immunitaire ou encore le cancer sont des facteurs de risques prédisposant à une évolution grave de la Covid-19. Ces pathologies ont en commun un terrain extrêmement encrassé (cause ou conséquence de la maladie) et une inflammation chronique.

C’est pourquoi il est primordial de cultiver son terrain, de le nettoyer de ses toxines et autres déchets, de le renforcer, de le chouchouter afin de le rendre suffisamment fort — de VOUS rendre suffisamment fort(e) — pour lutter contre l’apparition de troubles ou l’installation de microorganismes pathogènes. Et surtout, virus ou pas — améliorer son terrain, c’est optimiser sa santé !


Voici comment nous pouvons commencer à améliorer notre terrain :


1) DIMINUER LA TOXÉMIE (l’encrassement de votre organisme) :

  • avoir une alimentation saine,

  • se protéger de la pollution, éviter les produits chimiques et autres toxiques, alcool, café, pesticides, additifs, etc., faire une détox 2 fois par an si votre vitalité vous le permet (à voir avec votre naturopathe),

  • faire une petite diète de temps en temps (voire un jeûne pour les habitués),

  • lutter contre la constipation,

  • se protéger des ondes électromagnétiques.


2) COMBLER LES BESOINS DE SON ORGANISME :

  • avoir une alimentation suffisamment nourrissante et riche en nutriments, c’est-à-dire bio et de saison,

  • boire suffisamment,

  • faire de l’exercice,

  • dormir suffisamment,

  • se reconnecter à la nature,

  • s’exposer suffisamment au soleil.


3) BOUGER !

On n’insiste jamais assez sur le fait que le mouvement, c’est la vie !

  • Bouger, oui — mais ni trop, ni trop peu : le manque d’exercice physique comme l’excès sont aussi nocifs l’un que l’autre,

  • respirer, s’oxygéner, faire des respirations profondes,

  • transpirer pour évacuer les toxines.


RENFORCER SON IMMUNITÉ

Outre l’amélioration du terrain, pour renforcer son immunité il est important de veiller également aux points suivants :


1) ÉQUILIBRER SON MENTAL

L’émotionnel et le stress impactent fortement notre système immunitaire.

C’est pourquoi faire un travail de nettoyage de nos émotions non reconnues, de mise en conscience de nos émotions refoulées parce que « non avouables », par exemple, est un moyen d’assainir notre terrain psychique et donc de redonner du pouvoir à notre système immunitaire. C’est l’alléger de ce qui peut l’empêcher d’agir pleinement.

  • Se protéger du stress, mieux gérer ses émotions,

  • se protéger de la pollution mentale : éviter les personnes toxiques, les pensées négatives, etc.,

  • cultiver la joie et l’optimisme, se faire plaisir, laisser place à sa créativité,

  • faire des câlins, se faire masser, prendre des bains chauds,

  • boire des infusions calmantes,

  • trouver son Ikigaï (sa joie de vivre, sa raison d’être, son chemin de vie, sa passion),

  • prendre des Fleurs de Bach ou des plantes médicinales adaptées à vos besoins (sur conseil de votre Naturopathe),

  • pratiquer le yoga, les respirations profondes, la cohérence cardiaque, la méditation,

  • se faire aider par un professionnel et essayer les techniques reines de la gestion du stress : SOPHROLOGIE, HYPNOSE, E.F.T., PSYCHOGESTIONNEL, ART-THÉRAPIE, etc.,

  • ainsi que les techniques manuelles : MASSAGES, RELAXATION CORÉENNE, ÉTIOPATHIE, RÉFLEXOLOGIE, OSTÉOPATHIE, SOINS ÉNERGÉTIQUES, KINÉSIOLOGIE, etc.

➢ Voir les autres articles du dossier IMMUNITÉ


2) CHOUCHOUTER SON MICROBIOTE

L’immunité est étroitement liée à notre microbiote (notre flore intestinale), car un grand nombre de nos cellules immunitaires se situent dans l’intestin.

Ce dernier joue donc un rôle majeur de défense contre les agents pathogènes. Alors chouchouter son microbiote, c’est veiller à sa santé intestinale :

  • lutter contre la constipation,

  • consommer suffisamment de fibres, limiter la consommation de sucre et la malbouffe,

  • éviter la prise d’antibiotiques si elle n’est pas nécessaire, et

  • consommer régulièrement des probiotiques naturels (sauf en cas de candidose intestinale) : choucroute crue et son jus, kéfir de fruit, kombutcha et autres aliments lactofermentés crus,

  • si besoin faire une cure de probiotiques en complément alimentaire, de préférence sur conseil d’un naturopathe dûment formé.



3) NOURRIR SON SYSTÈME IMMUNITAIRE

Grâce à l’alimentation ou à la MICRONUTRITION (compléments alimentaires apportant des nutriments ciblés en fonction des besoins, sur conseil d’un thérapeute dûment formé).

Notre système immunitaire a particulièrement besoin de :

  • vitamines D, C et A,

  • magnésium, zinc, fer,

  • oligo-éléments cuivre-or-argent,

  • super-aliments : produits de la ruche, aliments riches en antioxydants, levure de bière, germes de blé, graines germées, spiruline, jus d’herbe de blé, ortie, etc.


4) PRENDRE SOIN DE SA SPHÈRE ORL

  • fortifier ses poumons : respirer de l’air frais, pratiquer des exercices de respiration profonde (yoga, sophrologie, etc.), faire de l’exercice, faire une cure de Bol d’Air Jacquier,

  • veiller à la qualité de l’air : aérer, utiliser un humidificateur d’air si l’air est trop sec

  • diffuser des huiles essentielles pour purifier l’atmosphère

  • nettoyer ses fosses nasales à l’aide d’un Lota (sur conseils d’un naturopathe) ou avec de l’eau de mer en spray.



5) SE RÉCHAUFFER


Le froid paralyse ponctuellement le système immunitaire, c’est à ce moment-là (quand nous « attrapons froid ») que les microbes en profitent pour s’installer. Il faut donc veiller à bien se réchauffer après avoir eu froid.

  • Prendre des bains chauds, des douches chaudes ou des bains de pieds,

  • se mettre une bouillotte chaude sur le ventre, se

  • réchauffer les pieds avec de grosses chaussettes ou une bouillotte,

  • boire des tisanes qui réchauffent : gingembre, cannelle, cardamome, coriandre, fenouil, anis, etc.


6) SE FAIRE AIDER PAR LES THÉRAPIES MANUELLES

Si celles-ci peuvent vous aider pour mieux gérer votre stress, elles peuvent également avoir un impact direct sur l’immunité :

  • MASSAGES

  • ÉTIOPATHIE, OSTÉOPATHIE

  • RÉFLEXOLOGIE, SHIATSU

  • SOINS ÉNERGÉTIQUES

  • KINÉSIOLOGIE

  • etc.

➢ Voir les autres articles du dossier IMMUNITÉ



7) PRENDRE DES BAINS DE FORÊT

La SYLVOTHÉRAPIE ou, à défaut, les balades en extérieur (forêt, parc, etc.), le simple fait d’être en contact avec les végétaux (surtout les arbres), permettent également de renforcer les défenses immunitaires.

Pour cela rien de plus simple :

  • sortir tous les jours prendre l’air (30 minutes minimum), si possible en forêt,

  • se mettre en contact avec des arbres pour profiter de tous leurs bienfaits — vous pouvez même les enlacer, vous asseoir à leurs pieds, vous adosser à eux et profiter ainsi pleinement de l’instant présent.


FAIRE APPEL AUX PLANTES, EN PRÉVENTION OU DÈS LES PREMIERS FRISSONS

L’utilisation des plantes médicinales sous diverses formes pour renforcer l’immunité est vieille comme le monde et d’une considérable efficacité !

  • Infusions traditionnelles,

  • phytothérapie : gélules, poudres, formes liquides, etc.,

  • gemmothérapie : utilisation des bourgeons,

  • huiles essentielles : la forme la plus puissante (elles réussissent même dans certains cas à éradiquer des infections résistantes aux antibiotiques, c’est dire si elles nécessitent la plus grande prudence !),

  • fleurs de Bach : les fleurs des émotions,

  • vieux remèdes oubliés : vinaigre des 4 voleurs, huile de Haarlem, etc.,

  • extrait de pépins de pamplemousse, etc.


Ces plantes doivent être choisies avec soin en fonction de vos besoins personnels, de vos antécédents médicaux et de possibles contre-indications.


Certains seront utiles en prévention, d’autres parfaites en curatif. Il est important de savoir les manier avec précaution. C’est tout l’art du Naturopathe de savoir vous les conseiller.


A VOUS DE JOUER !

Voilà pour ces quelques astuces naturelles pour prendre soin de votre immunité.


Ce sont des habitudes qui devraient nous accompagner tout au long de notre vie.


Même si vous n’arrivez pas à mettre en place tous ces conseils, (et vous n’y arriverez probablement pas, car personne n’est parfait ! 😉), le peu que vous ferez sera toujours bénéfique.


➢ Vous souhaitez allez plus loin et en savoir plus sur le soutien de votre immunité ?

RDV le samedi 23 janvier 2021, de 14 h à 17 h, à l’ESPACE TILIA, pour un atelier spécial IMMUNITÉ avec Cathy MARQUIS.

Renseignements et inscriptions au 06 37 61 25 27.

ATELIER "JE RENFORCE MON IMMUNITÉ"

Samedi 23 janvier 2021

(autres date sur demande)

14h à 17 h

Tarif : 30€


Cathy MARQUIS

Naturopathe et Conseillère en micronutrition

Spécialisée dans l'accompagnement des infections froides (Lyme & Co) et des maladies auto-immunes.

06 37 61 25 27

cmarquis.naturo@gmail.com


ADRESSE

18, chemin d'En Couyoulet

31250 REVEL

     HORAIRES

Du lundi au samedi

8h - 19h30

NOUS CONTACTER

Pour un RDV : Cliquer ICI

Concernant le local : 

06 37 61 25 27

© 2019 par Cathy MARQUIS Naturopathe.